• Ydëlah, qu'est-ce que le bonheur ?

    -J'en ai parlé, on m'a dit que j'avais le droit de penser. Mais je suis persuadé que mes pensées sont fausses, or, je n'ai trouvé que cela comme réponses à mes questions. Le bonheur n'éxiste pas, je regarde ce qu'il y a autour de moi, et je baisse les bras tellement le monde me dégoutte.

    -Souviens-toi des mots de lolita, le bonheur est éphémère, mais il existe. Rien ne perdure, et il arrive toujours là où l'on ne s'y attend pas !

    -Alors pourquoi chercher le bonheur alors que c'est lui qui vient à nous sans que l'on ne s'y attende ?

    -Ta question, mon chère, est bonne !

    -Ydëlah, qu'est-ce que le bonheur ?

    Ydëlah, qu'est-ce que le bonheur ?

    "Lorsqu'une personne en laquelle vous y voyez une nouvelle amitié vous rejette subitement du jour au lendemain en vous faisant comprendre qu'elle ne désire plus vous voire ni vous parler sans aucune raison, vous ne cessez de vous remettre en question. Ladavlys avait raison d'agir ainsi, j'ai eu tort d'agir ainsi. Punition ou incompréhension ? Aucune idée, ce qui est sûre, c'est que ma renaissance fut de trop courte durée, à peine deux semaines... Bref, le bonheur, pour l'instant, j'en entend parler à droite à gauche. mais je me suis rapidement rendu compte qu'il s'agissait d'un terme trop peu utilisé de nos jours. A croire qu'il ne s'agisse que d'un terme utopique. Ou alors, seuls quelques uns d'entre nous y ont accès ! Ce qui est étonnant, c'est que j'ai dernièrement pensé que cette soirée magique allait m'aider à remonter la pente et à oublier cette chute. Mais seul un petit livre l'a permit avant ma rechute. Etrange, un simple livre méconnu du monde m'a permit de renaître, contrairement à cette soirée divine que j'attendais depuis plus d'un an. La vie est étrange parfois, elle est surtout mal foutue et particulièrement désordonnée. Ou alors, c'est la nature de notre espèce. Malgré ma lassitude de me remettre sans cesse en question, les démons de jadis sont toujours là pour me hanter. Mais grâce à Ydëlah, j'ai appris que je ne valais rien et que pleurer sur mon sort était plus que pitoyable. Car il y a bien plus pire dans ce monde perdu..."

    « Chroniques Noires: Alliance Drak, la naissance d'une union légendaireLe Journal de la Solitude - Interludaerium (Fall of an Era II: Après la chute, il y eu la chute...) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :