• The Prophet Revelations

    The Prophet Revelations

    [Voyageant à travers le Tunnel de Lumière après avoir été assassiné par son frère, Faeroth fut stoppé dans son envol vers l'Au-delà par une ombre au coeur du Tunnel. Cette ombre était celle du prophète Erxalion qui lui révéla que sa mort était nécessaire pour accomplir sa quête mais que rien n'était écrit concernant le déroulement de celle-ci. Par conséquent, les dieux ne pouvaient s'attendre à ce que le Prince succombe déjà et encore moins de la main de son frère. C'est ainsi que le prophète répondit aux questions du Prince des Etoiles avant qu'il ne revienne sur Terre.]

     

    Faeroth :

    "Je vagabonde seul en initiant cette étrange quête,

    Est-ce donc cela, la Solitude, que je dois endurer tout le long de mon voyage ?

    Je sens que mon âme se perd dans les limbes de l'Espace,

    Etre piégé au coeur d'un jeu divin,"

     

    Erxalion :

    "Je comprends ton désarroi,

    Rien dans ce monde ne pouvait s'attendre à ce que cette épée,

    Perce ton coeur pur et ton âme sainte,

    Mais aucun dieu n'est responsable de ce sort"

     

    Faeroth :

    "Depuis l'aube de mon aventure,

    Je ne fais plus aucun rêve,

    N'y a-t-il donc aucune clé ? Est-ce cela la route initiatique vers le Néant ?

    Y a-t-il réellement un ennemi dans cette histoire ?

    On me parle d'âme pur mais cela ne rapporte peu,

    J'erre sur des chemins inter-dimensionnels."

     

    Erxalion :

    "Tu penses chercher des indices mais il n'en est rien,

    L'essence de l'Espace n'est pas une réponse à une question,

     Elle n'est que son propre être - les passages infinis,

    Ne cherche pas les clés, trop ont chuté dans ces aventures,

    Il n'existe pas de réponse à l'infinitude,"

     

    Faeroth :

    "Si la mort ne peut m'arrêter,

    Alors l'éternité m'enlace,

    A moins que la mort ne soit qu'une simple bouffonerie,

    Car je me vois faire demi-tour dans ce Tunnel Lumineux,

    Alors que mon coeur saigne encore,"

     

    Erxalion :

    "Et si la mort n'est pas la clé de la fin,

    Peut-on dire que celle-ci existe ? Ou la Fin ?"

     

    Faeroth :

    "Certains ont vécu toutes les valeurs et les peines de la vie,

    Alors que je ne suis qu'à l'aube de mon existence,

    Et l'on m'ouvre déjà les chemins des essences des choses,

    Les échos de la galaxie s'étendront lorsque mes pas fouleront la toile de pourpre,

    Des chants lyriques spatiaux répondront aux poèmes épiques temporels,

    La danse de l'Espace-Temps s'ouvre au voyageur errant,

    Vers les univers où les lois de l'épique s'estompent,

    Prennent source les contes nouveaux de ce qui nous entoure."

     

    Erxalion :

    "Ainsi, tu te réveilleras sous ce chêne ! Ton Royaume est en danger, dégaine ton épée !

    Tu te lèves la douleur au coeur mais l'âme astralisée,

    Les dieux ne t'ont pas choisi, mais tu es leur réponse !"

     

    Faeroth :

    "Sachant que la mort n'est pas limite de l'Espace-temps,

    Il est temps qu'un trône trouve son roi parmi les étoiles,

    Je me lève la douleur au coeur, mais mon âme est astrale,

    Les divins ne me concernent plus, les univers sont ma réponse !"

     

    Erxalion :

    "Les échos de la galaxie s'étendront lorsque tes pas fouleront la toile de pourpre,

    Des chants lyriques spatiaux répondront aux poèmes épiques temporels,

    La danse de l'Espace-Temps s'ouvre au voyageur errant et solitaire,

    Vers les univers où les lois de l'épique s'estompent,

    Prennent source les contes nouveaux de ce qui nous entoure."

     

    « Vite Reducta IIEverything Fades to Gray »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :