• SOLITARIUS ETERNALIS

    THE LOST PROPHET,

    THE GOLDEN SOUL AND THE EMERALD ANGEL

    ACTE I :
    Lacrimatica

    Pourquoi...

    Le prophète est perdu,
    Ses larmes sur sa plume,
    La caressant sur les Terres Célestes,
    De lacrimatica,
    De Solitude,
    Lacrimatica,
    Règne de l'Innocence et de la Solitude ...

    Entends le murmure des ruines,
    Elles aussi, pleurent,
    Mon erreur, mon péché,
    Folie humaine ?
    Sans doute !

    La plume dessine les mots,
    Avec le sang du prophète perdu,

    Les liens, les liens,
    Rompus,

    Que reste-il à faire ?

    ACTE II :
    Black Storm

    Un prophète et une âme perdue dorée,
    Jadis liés par les chaînes de l'amitié,
    Là foudroyés par la Tempête Noire,

    Five demons,
    Two souls for me, one for you,
    Chains broken,

    Lacrimatica, vient à moi !
    Le portail du dragon maudit, Atlas Millenius, fermé pour l'éternité,
    Il ne me reste plus qu'à rêver,
    Je ne peux pas hurler car je suis meurtrier,
    Je ne peux pas pleurer car tu es victime,
    Je ne peux pas mourir car j'ai des âmes,
    Oublie-moi !

    Je n'y ai vu que deux faces,
    Une pour toi,
    Une pour elle,
    Ne me sauve pas,
    Je dois atteindre la raison et le savoir,
    Je dois hurler ma fin et mon aube !

    Ma plume...
    A présent pour ce monde légendaire,
    Aventures et puissants guerriers,
    Je suis celui qui prophétisera !

    Je te le jure,
    Plus jamais d'encre,
    Vers ceux que j'aime,

    Cette Tempête Noire,
    L'aube de la Chute,
    La Chute de ce royaume pervertit,
    Trop d'épisodes maudits,
    L'avalanche,
    Rien ne l'arrête,
    Ce qui tombe, tombe, tombe encore,
    Ultimatum fatum ?
    Non, c'est une Chute,
    Qui initie une aube,
    Une aube sans lumière,
    Ecrire, il faut écrire,
    Pour personne. La Tempête Noire est.
    Plus rien ne sera pareil,
    Avant, il y avait ce rêve,
    D'échange,
    Et c'est ainsi ce cauchemar,

    ULTIMATUM FATUM

    Plus rien ne sera pareil...

    Je suis le prophète perdu,
    Je suis la lune,
    Tu es cette âme dorée,
    Tu es le soleil,

    Pleurer !
    Bon choix ?
    Mauvais choix ?
    Mauvais choix !

    Atteindre la raison et le savoir,
    Sous la Tempête Noire,
    Je suis son père, d'ailleurs,
    Tu es sa victime,

    Je suis ce monstre,
    Je suis la lune,

    Dans cette Cathédrale du Chaos des Sentiments,
    Sous la tragique Tempête Noire,
    J'ai rencontré ce petit chat en larmes,

    Espoir ?
    Espoir ?
    Espoir...

    Et puis il y eu ces longs échanges,
    Les miaulements du chat triste,
    Les regrets de la lune glaciale et seule,

    La rencontre inespérée,
    Espoir ?
    La véritable Chute,
    Abysses et ténèbres,
    Je serais votre chien,

    Ouragan de hurlements,
    Orage de haine,
    Séisme d'incompréhensions,
    Et ainsi il y eu la Tempête Noire,
    Ce chaos, ce splendide drame,

    Nous sommes plumes,
    Tu m'as enseigné ce chaos,
    Ce Chaos des Sentiments,
    Je n'arrive plus à le fuir,
    Je suis enfermé dans cette Cathédrale,

    Un crime ?

    Comment me délivrer ?
    Qui peut m'en délivrer ?
    Qui veut m'en délivrer ?

    Délivrance ?
    Espoir ?

    ACTE III :
    Fury

    Did you ever see my truth ?
    Did you ever read this rhymes for you ?
    Did you ever listen my thinks ?
    Did you ever like my words ?
    But... You're my firend, forever...

    I'm this old prophet in this celestials lands,
    I'm the one who is created the Black Storm,
    I'm another lost soul who like you,
    I'm the fury of this times,
    I'm...
    I'm human...

    Il a Empathica,
    J'ai Lacrimatica,
    J'ai Alphasia,
    J'ai vous...

    Fury of this night choked my soul,
    And killed my heart...

    « Je suis si terrifié... Si terrifié par cette catastrophe. Je l'ai assassiné, encore et encore... Mais sans le vouloir ! La colère est vraiment l'une des pires choses capable de renverser une vie... »

    « Certes, tu es meurtrier ! Mais le passé n'est que mort, le présent n'est que vie, et l'avenir n'est que rêve ! »

    « Rêve... »

    Amour, tu n'es qu'illusion,
    Amitié, tu n'es que trahison,
    Avenir, tu n'es qu'espoir,

    Comment espérer un retour ?
    Comment tout simplement espérer ?
    Espoir ?
    S'il y a une chance, faut-il la prendre ?
    Le regret doit être roi,

    Le Pardon est-il toujours une solution ?
    Voir, voir, voir et croire,
    La Tempête Noire est bien là,

    Donne-moi la raison, le savoir,
    Je suis la lune,
    Tu es le soleil,

    Enfant de la Solitude,
    Avenir glacial,
    Passé ardent,
    Présent confus,

    Espoir ?

    Cette furie ne cessera donc jamais ?
    Si écrire est vivre, alors c'est aussi mourrir,
    Car nous sommes plumes,
    Et mon esprit s'est noyé dans mon encre,
    Mon encre...

    Espoir ?
    Espoir ?

    Furie infernale,
    La furie de la Tempête Noire,


    ACTE IV :
    The lost prophet and the golden soul

    Ces vers vont si bien avec cette symphonie divine,
    (Leur Sombre Passion de Jouer)
    Cette histoire ressemble tellement à la leur,
    (Le Voeu Nocturne)
    Si seulement tu pouvais comprendre...
    Que l'amitié déchirée était aussi violente et douloureuse,
    Que l'amour brisé...

    Tous sont tristes,
    De ma lamentable colère,
    Née de cette incompréhension,
    Œuvre de Satan,
    Mais fille de moi !

    Why this words ?
    Why my words ?
    Why your words ?

    La première aube fut vide,
    L'esprit inquiet et le corps tremblant,
    Undestand the lost prophet and the golden soul,
    You're my friend, forever...

    Mais plus rien ne sera comme jadis,
    Forgotten me,
    Hate me,

    Le portail du dragon maudit, Atlas Millenius, fermé pour l'éternité,
    Il ne me reste plus qu'à rêver,
    Je ne peux pas hurler car je suis meurtrier,
    Je ne peux pas pleurer car tu es victime,
    Je ne peux pas mourir car j'ai des âmes,

    Oublie-moi !

    Je n'y ai vu que deux faces,
    Une pour toi,
    Une pour elle,
    Ne me sauve pas,
    Je dois atteindre la raison et le savoir,
    Je dois hurler ma fin et mon aube !

    « Et ainsi... Le 86ème jour de cet an 2012, le prophète Erxalion cessa d'écrire suite à une déchirure amicale. Puis le 106ème, il prit de nouveau la plume et l'épée jurant une nouvelle aube de quêtes épiques et légendaires. Parcourant ce monde sublime avec ses amis, il contera les évènements et les aventures de ce monde fantastique. Regrettant son passé perdu, il jure que sa plume ne sera destiné qu'à ses contes fabuleux mais en aucun cas à ses proches...

    Il fut tué par l'ignorance,
    Mais ressuscité par ses rêves,
    Avec le sourire et l'espoir,
    Sa vie ne sera qu'un millions d'écrits ! »

    Rien n'a encore commencé,
    Il suffit de trouver une autre voie,
    De laisser et subir,
    Ne jamais dévoiler ses maux,
    La confidence doit être bannie,
    Au risque de déclencher...
    La Tempête Noire,

    Cette folie chaotique,
    Ruinant esprits et liens,

    Ce que je suis,
    La lune,
    Ce que tu es,
    Le soleil,

    Ce que nous sommes,
    Des humains,
    Des plumes,

    Peut-on pardonner ?
    De l'égoïsme ou,
    De l'incompréhension ?

    Cauchemar,
    Je suis le prophète perdu...

    Que reste-il ?
    Ecrire,

    Il suffit de hurler,
    Hurler l'aube,
    La fin,
    L'espoir,
    Espoir ?

    Peut-on rencontrer d'autres âmes,
    Tenter de construire,
    De nouvelles histoires,
    Sans rencontrer les malheurs,
    De la Tempête Noire ?

    Perdu...

    Il me faut marcher,
    Je dois atteindre seul,
    La raison et le savoir,

    Symphonies,
    Contes,

    C'est tout ce qu'il me reste,

    Soit,
    Je reprend le chemin,
    Seul,
    Je marche,
    Je dois avancer,
    Là, l'avenir sera ce qu'il sera,

    Prévoir,
    C'est déjà se tromper,

    Il suffit juste,
    D'attendre,
    Et découvrir...


    ACTE V :
    My world

    Allez,
    Viens, nous avons besoin d'un prophète pour conter nos aventures,
    Bon sang, mais j'ai toujours autant froid !
    Ne t'inquiète pas, je vais te réchauffer avec cette couverture.

    Rien n'a encore commencé,
    Trouve une autre voie,
    Laisse et subit,
    Ne parle jamais de tes malheurs,
    Au risque de déclencher la Tempête Noire.

    Nous nous sommes rencontré par la plume,
    Et nous nous sommes quitté par la plume,
    You're my friend, forever...
    Je ne veux pas ton pardon,
    Je veux juste...
    Que tu acceptes mes excuses...
    Ne m'en veut pas pour ces vers,
    Ce n'est qu'un aurevoir...
    Plus rien ne sera comme jadis,
    But you're my friend, forever...

    Le présent n'est qu'une pluie de larmes,
    Larmes du regret éternel,
    L'Eternel doit bien jouir de ma chute,
    Chute pitoyable et lamentable,

    But, you're my friend, forever...
    My friend...
    Only my friend !

    S'il te plait,
    Comprend mes ténèbres...
    Adieu Petite Plume,

    New beginning...

    « Contes et Histoires Arc-en-ciel (Collectif) - éditions Goater[Traduction] Master of Light - Freedom Call (2017) »

  • Commentaires

    1
    DropFrench
    Jeudi 28 Décembre 2017 à 21:23

    Je ne suis ni un poête, ni un écrivain.

    J'ai lu ton texte, et je le trouve incroyable.. tu as un incroyable talent!

    Tu ne dois pas de faire rabaisser par un "YouTubeur" qui est soit-disant connu. Tu fais un travail

    remarquable. Je sais que c'était pour te faire de la pub mais ne contacte pas de gens comme ça.

    J'aimerais bien discuter avec toi,

    j'ai skype : clementcontre.

     

    Bonne continuation!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :