• Cet été, j'ai encore lu des contes.

    Mais cette fois-ci, il ne s'agissait pas d'anciennes histoires folkloriques locales, ni de récits médiévaux (mon étude sur Les Quatre Chevaliers Aymon m'a gavé du point de vue religieux... je vais faire une pause sur la geste féodale...)

    Non, cet été, j'ai lu des contes et des histoires arc-en-ciel ! Il s'agit d'histoires du quotidien, de ces petites péripéties chevaleresques que l'on affronte pour montrer au monde que notre portrait n'est pas dangereux. Ce sont aussi des petits contes que l'on vit à s'équiper de la plus resplendissante armure ainsi que de l'épée la plus prestigieuse, pour affronter et vaincre nos peurs et notre éternelle timidité.

    Mais surtout, ce sont des petites histoires qui ont pour objectif de vaincre le vil dragon du stéréotype !

    Contes et Histoires Arc-en-ciel (Collectif) - éditions Goater

    Il est vrai que les stéréotypes liés au genre et à la sexualité font tâche dans le milieu du conte et des histoires courtes. Le problème ne vient pas directement de l'auteur.trice lui.elle-même puis on ne peut pas reprocher quelqu'un de vouloir se créer son petit idéal dans son coin (l'imposer, c'est pas cool par contre). Sauf que la société a une grande part de responsabilité dans ces stéréotypes automatiques car elle nous gave de codes, d'images et d'idées encore bien sexistes. Mais bon, je ne vais pas vous refaire le monde, vous savez comment notre société fonctionne...

    Puis, c'est là qu'arrive un petit livre qui chamboule tout.

    Contes et Histoires Arc-en-ciel des éditions Goater. Il s'agit d'un recueil de contes rédigés par plusieurs auteurs/trices aux profils différents présentés par le CGLBT+ de Rennes (NB : Le CGLBT+ de Rennes a pour objectif de regrouper lesbiennes, gays, bi-e-s, transgenres de tous âges pour combattre les discriminations et lutter pour l'égalité). L'ouvrage nous propose donc quatorze contes et histoires courtes prenant places à la fois dans des mondes fictifs, ainsi que dans notre société actuelle. Nous suivons les aventures de protagonistes aux sensibilités et combats différents dans ces histoires rédigées dans le style typique du conte :

    -> Un(e) héros.ïne se lance dans une aventure dans le but d'accomplir une quête. Ici, la quête est principalement liée à la sexualité du personnage principale, et l'aventure est le parcours jonché d'obstacles que lui impose la société.

    A la lecture des contes, eh bien... il est frappant de voir à quel point de belles histoires féeriques, même épiques, n'ont pas besoin de dragons, de batailles et de prophéties pour capter immédiatement notre attention. Les auteurs.trices parviennent à créer un rythme efficace et un suspens particulièrement accrocheur. Nous suivons ces quatorze aventures avec une grande curiosité marié à un amusement constant ! J'ai vraiment pris plaisir à lire ces histoires toutes très différentes les unes aux autres et il est vraiment génial de découvrir des identités propres à chacune d'entre elles. Les auteurs.trices reflètent avec merveille leurs combats et personnalités sur leurs contes. Auteurs.trices que nous présentent l'ouvrage tout à la fin (oui, un recueil de contes qui présente ses auteurs.trices, ça existe !). Au final, et je me répète (mais c'est très important) l'ouvrage nous montre à quel point les stéréotypes sont très négligeables pour accrocher à une histoire.

    L'idéal est trop personnel pour pouvoir le partager à tout le monde. Le recueil "Contes et Histoires Arc-en-ciel" nous montre à quel point il est nécessaire de faire des rencontres diverses et de s'inspirer des différents profils qui nous entourent pour enrichir nos histoires.

    Il est vrai qu'en tant qu'auteur de Fantasy, je tombe souvent dans le piège des stéréotypes liés au genre et à la sexualité sans m'en rendre compte et c'est vraiment pénible. Si vous êtes dans le même cas que moi, je vous conseille cet article très révélateur et intéressant, rédigé par Audrey Alwet, sur le sexisme accidentel chez les auteurs.trices : Cliquez ici pour lire l'article en question !

    Pour conclure, en lisant chaque biographie des auteurs.trices, j'ai pu découvrir différentes personnalités très touchantes via leurs sites web qui m'ont fournis énormément d'informations sur les combats qu'ils.elles mènent quotidiennement et les problèmes de la société qui nous échappent souvent. Je lis souvent des recueils qui ne lâchent aucun mot sur les auteurs.trices qui constituent le coeur de ces ouvrages et je trouve cela vraiment dommage car la personnalité derrière une histoire nous offre souvent bien plus que l'histoire elle-même. 

    Je tiens donc à féliciter et à remercier les éditions Goater ainsi que le CGLBT+ de Rennes pour la réalisation de ce superbe ouvrage. Continuez vos aventures, il y a toujours des quêtes à accomplir :)

    LIENS :

    -> Site Web du CGLBT

    -> éditions Goater  

     


    votre commentaire
  • Deux lunes tournent autour d'Alphasia : Aloenith et Azurël.

    Une année en Alphasia comprend 158 jours. Une journée comprend 28 heures. Les mois n'ont pas tous le même nombre de jours et portent les noms de certaines divinités d'Alphasia. Voici comme se compte une année, à l'heure actuelle, en Alphasia :

    MOIS D'INTERSAISON HIVER->ETE
    -Mois de Nora : 50 jours.

    SAISON CHAUDE :
    -Mois d'Ylën : 14 jours.
    -Mois d'Eklisias : 15 jours.

    MOIS D'INTERSAISON ETE->HIVER
    -Mois d'Alyfer : 50 jours.

    SAISON FROIDE :
    -Mois de Naïmos : 14 jours.
    -Mois d'Antumnoën : 15 jours.


    votre commentaire
  • Les Civilisations d'Alphasia :

    Les Hommes :

    Ils sont les garants actuels de l'écriture de l'Histoire du Monde Connu. Les Grands Ecrivains d'Alphasia, les Premiers Artistes, les Bâtisseurs d'Empires, ou les Révoltés... Tant de noms que leurs attribuent les autres peuples et civilisations. L'histoire des hommes a, depuis leur arrivée en Alphasia il y a bien des millénaires, totalement bouleversé le cycle d'Alphasia. Lorsque les démons sont calmes, les roi humains lancent leurs conquêtes et de nouvelles guerres éclatent. Les hommes ont toujours prétendu rechercher la paix alors qu'ils ont le plus souvent été les racines des grandes guerres. Les autres civilisations ont toujours été méfiantes envers eux, tant leur ambition et volonté est démesurée. En ce sens, ils ressemblent quelque peu aux dragons et pourtant, leurs relations ont toujours été étranges. Véritablement opposés, les dragons et les hommes se sont toujours livrés batailles tout le long de leur histoire. Or, d'anciens récits évoqueraient le fait qu'ils ne faisaient qu'un à l'aube de leur histoire. Mais leurs origines sont voilées de mystères, beaucoup d'humains considèrent Alyfer comme leur Dieu-Père alors que celui-ci même est né après l'aube des hommes. Mais de récentes découvertes de vestiges anciens ont dévoilé les traces d'une religion mythique tournant autour de la déesse Adélaïde, sur les fresques de ce temple été représentés des Premiers-Hommes faisant culte à la déesse. Immédiatement, quelques groupuscules et communautés humaines reprirent le culte de la Déesse-Mère, y voyant ici le signe du retour de leur aube perdue. Mais à ce jour, rien n'a été confirmé concernant l'origine de cette religion.

    Mais malgré les forteresses, les empires et les grandes stratégies de guerre qui marquent durement l'histoire des hommes, il y a un autre trait de leur civilisation qui a, cette fois-ci, enchanté Alphasia plutôt que de la ravager : Les arts. L'inépuisable créativité artistique des hommes a tout simplement charmé l'ensemble des autres civilisations du Monde Connu. Les Haut-Elfes disaient d'eux "Sans violence ni ravage, nous avons établi des royaumes grandioses et bien plus vieux que ceux des hommes. Mais de loin, ils nous seront supérieurs en ce qui concerne la composition de la beauté des choses. L'art des hommes n'est pourtant pas qu'un art du Beau, il est l'expression sincère des visages cachés de notre monde et en cela, ils constituent, par leur art, les véritables magiciens enchanteurs de notre monde et de notre propre essence."

     

    Les Anges :

    Les anges ont bel et bien existé mais ont tous disparu il y a fort longtemps. Selon les textes antiques, ils seraient descendus d'une des deux lunes d'Alphasia afin d'apporter la Culture ainsi que les bases de la Politique lors de l'Ere Mythique. Malgré quelques écrits et fresques à leur sujet, leur histoire est voilée de mystères.

     

    Les Dragons :

    Ils constitueraient les Premiers-Nés d'Alphasia et sont, à ce jour, la plus ancienne espèce vivante en Alphasia. De nature très solitaires, les dragons ont toutefois un grand territoire où règne leur roi Thorus. Comme dans tout monde, les Dragons ont plusieurs races, de grands pouvoirs variants en fonction de leur habitat et surtout une grande soif de richesse et de puissance. Pourtant, ils seraient à ce jour à l'aube de leur déclin. Le Roi-Dragon Thorus a été trahi par un de ses plus fidèles alliés, le Mage Blanc Elyos'Ell. Ce dernier a constitué une véritable armée de tueurs de dragons, conduisant ainsi l'espèce ancestrale proche de sa disparition. La Guerre Dragonnique s'étant arrêtée, désormais, peu de dragons demeurent en Alphasia. Le dernier dragon ayant porté un nom connu des hommes était Roggnyr, qui a été tué par le Roi élu à Deïnor, il y a 20 ans.

     

     


    votre commentaire
  • Pour ce qui est des divinités :

    Il existe une hiérarchie parmi les divinités d'Alphasia. Les divins sont des anciens mortels devenus immortels suite à leurs exploits remarquables. Ils interagissent envers le monde des mortels selon le symbolisme qui les représentent (l'Aventure, les Sentiments, les éléments...). Les Cinq Dracks sont les Dragon-Pères, fondateurs du Monde, ils sont au-dessus de toute vie. Certains pensent aussi qu'il existe une entité étant leur origine, mais ni temple, ni conte, ni chanson ne l'évoque.

    Pourtant, certaines civilisations humaines prétendent que leur Déesse-Mère aurait enfanté les Dragon-Pères. Cette Déesse Mère des Hommes est la Mythique Adélaïde. On pensait pendant un certain temps qu'elle n'était issue que de contes et légendes, jusqu'au jour où l'on découvrit des temples lui étant dédiés. Mais elle n'est jamais réapparue en Alphasia depuis des millénaires.
    Elle serait la Déesse du Soleil Levant et Couchant, assurant la perpétuité de l'Aube et du Crépuscule.

    Voici la liste des Divinités :

    -Nora : Déesse de la Lumière (décédée)

    -Luna : Déesse de la Solitude et du Désespoir

    -Alyfer : Dieu de la Chasse et de l'Aventure (actuel Haut-Dieu d'Alphasia)

    -Antumnoën : Dieu des esprits et fantômes

    -Arvanturus : Dieu de la Piraterie, de l'Aventure et de l'Exploration (Haut-Roi des Mers et océans)

    -Ylën : Déesse des Fées et Forêts

    -Eklisias : Dieu des Chevaux (décédé)

    -Naïmos : Dieu des Jeux d'Enigmes et des Mystères

    -Thorankor : Dieu du Ciel

    -Adélaïde : Supposée "Déesse Mère de l'Espoir", existence non confirmée, mais des vestiges de son culte ont récemment été découverts.


    votre commentaire
  • Technologie

    Il existe une grande échelle technologique qui diffère grandement en fonction des civilisations et continents. Le Nord d'Iméras demeure néanmoins le plus évolué du point de vue technologique. On y trouve une locomotive, quelques zeppelins et usines aux machineries uniques en Alphasia. Cette technologie Steampunk a principalement été fondée par la célèbre Famille Carew. Or, le reste du monde se méfie quelque peu de cette technologie de vapeur et d'acier, préférant leurs structures de bois et de pierres jugées moins coûteuses et dangereuses.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires