• Nightmarius VIII

    Horse Love Score

     

     

    Une fois encore,

    Le prophète est en larmes,

    Seul dans les ruines dévastées de l’antique Métropole,

    Jadis Capitale divine d’un monde fantastique,

    Aujourd’hui, île céleste errante entre les royaumes des anges,

    De Lacrimatica, le prophète pleure encore,

     

    Je veux être ce Cheval Noir,

    Marchant toujours seul dans les cimetières et marécages,

    Témoin silencieux de la mort du monde,

    Cette effrayante Bête Noire qui souffre sans pleurer,

    Puisque c’est le Ciel qui pleure à sa place,

    Mais je suis le fils de l’Oubli,

    La sous-ombre des rires, des liens, des lumières et des espoirs,

    Trahit par l’amitié, hantée par l’amour, écorchée par la recherche de lumière,

    Il n’y a pas une feuille qu’elle n’a lue,

    Mensonges, mensonges, et encore des mensonges,

    La négligence est-elle un péché ?

    Où ont-ils tous raison de ne pas voir mon côté humain ?

     

    La Solitude est le plus grandiose des astres,

    Fondateur de tout ce qui a été, est, sera,

    Seule elle m’a enseigné à me forger moi-même,

    En haut, dans cette île céleste, vestige de la plus belle des splendeurs,

    La Solitude est la seule et unique vérité,

    Le Secret de toutes créations, l’Origine de Dieu,

    La Mort est l’une des portes les plus fascinantes,

    Guide de l’au-delà, voie des mondes infinis,

    Un passage tranchant les lois du Multivers,

    Elle est à la fois partout et nulle part,

    Je veux mourir pour une autre vie,

    Laissons ceux qui veulent partir, ne croyez-vous pas que c’est suffisamment l’enfer pour eux ?

     

    Je veux être ce Cheval Noir,

    Le Galop de la Nuit, le Cauchemar Antique,

     

    J’écris la chute de tout espoir,

    Victime du pire des poisons,

    L’amour n’est que la racine de tous maux,

    La malédiction des hommes n’est pas le travail,

    Car le travail n’est qu’un moteur créé par l’homme pour affirmer son indépendance à Dieu,

    La lame de la hache qui se planta dans mon dos,

    Ce sentiment trop douloureux pour être définit par l’encre et la plume,

    Trop de poètes et écrivains ont trop bien écrit sur l’amour,

    Le prophète n’écrit pas pour l’amour,

    Il écrit pour sa chute,

    Dû à son amour envers la Dame en Noir,

    Qui a brisé les derniers vitraux de la Cathédrale du Chaos des Sentiments,

    Elle n’était qu’une larme,

    Mais qui a fait déborder l’Océan de Peine,

     

    Je meurs de toi, Dame en Noir,

    (Je veux être ce Cheval Noir)

    Le Destrier du Diable abandonné,

    Pour ne plus pleurer,

    Pour ne plus souffrir,

    Je meurs de toi, Dame en Noir,

    (Je veux être ce Cheval Noir)

    Le Silencieux Témoin de la Chute,

    Pour être oublié des humains,

    Pour être l’Ombre de la Lumière,

    …Réveiller la Légende du Cauchemar Antique,

    Et galoper dans la négligence des liens, et des souffrances…

    My fall will be for you, 
    My fall will be for you,
    My love will be in you,
    If you be the one to cut me,
    I'll bleed forever,

     

    J’écris pour fuir ce monde,

    Je suis un escapist,

     

    Des loups sont venus à moi,

    M’invitant dans leur sombre forêt,

    Où la beauté du silence est unique,

     

    Pas de sirènes pour moi,

     

    L’enfant est mort depuis trop longtemps,

    Et le Cheval Noir a gratté sa tombe,

    Pour dévorer les quelques restes de son petit cadavre,

    Plus de souvenirs,

    Une nouvelle page de mon Roman de Vie se tourne,

    Ma mort est le débordement de l’Océan de Peine,

    L’effondrement de la Cathédrale du Chaos des Sentiments,

    Plus de chaleur… Le froid hante tout à présent…

     

    O, Dame en Noir,

    Jamais, tu n’as été coupable,

    Jamais, tu ne devras avoir pitié de moi,

    Ma chute est mienne,

    Non tienne,

    Laisse-moi être le Cheval Noir,

     

    Oh, Dame en Noir,

    Que jamais tu ne considères le Cheval Noir,

    Oh, mais peux-tu seulement comprendre ?

    Que ses sabots ne s’approcheront jamais de toi,

     

    Mes rêves de ce monde fabuleux,

    Sont mon salut, ma raison de vivre,

    J’écris pour ce monde merveilleux,

    Où l’amour n’est pas le poison de notre monde,

    Où l’amour n’est pas une malédiction divine,

    Où l’amitié et la Solitude sont les plus belles des choses,

     

    Symphonies…

    Symphonies…

    Symphonies…

     

    Le Cheval Noir n’a pas de sentiments,

    Il ne se contente que de regarder,

    Tout ce qui relève du drame,

    Je veux avoir ses sabots de fer,

    Pour pouvoir errer éternellement,

    Dans les contrées sauvages d’Irlande,

    Je veux avoir ses yeux rouges sang,

    Pour ne jamais m’endormir,

    Et contempler ma déesse, Luna, dans sa plus grandiose splendeur nocturne,

     

    Rhapsodies…

    Rhapsodies…

    Rhapsodies…

    J’ai besoin de vous jouer…

    De vous créer…

    Pour ce merveilleux monde qui a sauvé ma vie,

     

    Lorsque l’Aurore déchirera les ténèbres,

    De mon crépuscule équin,

    Qui sait si nous nous verrons ?

     

    Je meurs de toi, Dame en Noir,

    (Je veux être ce Cheval Noir)

    Le Destrier du Diable abandonné,

    Pour ne plus pleurer,

    Pour ne plus souffrir,

    Je meurs de toi, Dame en Noir,

    (Je veux être ce Cheval Noir)

    Le Silencieux Témoin de la Chute,

    Pour être oublié des humains,

    Pour être l’Ombre de la Lumière,

    …Réveiller la Légende du Cauchemar Antique,

    Et galoper dans la négligence des liens, et des souffrances…

    My fall will be for you, 
    My fall will be for you,
    My love will be in you,
    If you be the one to cut me,
    I'll bleed forever,

     

    Je ne suis que la cendre de l’ombre de la Lumière,

    J’écris pour la justice, j’écris le malheur causé par mes prophéties,

    Je ne suis pas un poète,

    Je ne suis pas un écrivain,

    Je ne suis pas un artiste,

    Je suis un prophète,

    Victime de sa Cathédrale du Chaos des Sentiments,

    Qui ne désire que de répandre la Lumière,

    Ou du moins…

    L’espoir en celle-ci,

     

    Dans cette forêt où le vert de Mère Nature s’impose,

    Les loups me guident vers leur fratrie,

    Car tandis que les hommes tissent leurs liens,

    Les loups, eux, les forgent,

     

    La naissance de l’Hiver,

    Refuge,

    Calme mes sentiments,

    Tout comme ma déesse,

    Qui m’empêche de dormir,

    A chacune de ses apparitions,

    Nocturnes,

     

    Symphonies…

    Symphonies…

    Symphonies…

     

    Oh, Dame en Noir,

    Que jamais tu ne considères le Cheval Noir,

    Oh, mais peux-tu seulement comprendre ?

    Que ses sabots ne s’approcheront jamais de toi,

     

    Après la Tempête Noire,

    De moi et de l’Ame Perdue,

    La chute,

    La perte de tout espoir,

    La perte de tout espoir,

     

    Je meurs de toi,

    De toi…

     

    Marécages et cimetières,

    Errance,

    Désespoir,

    Notre monde est l’Enfer,

    Satan est l’argent,

    L’origine des vices enflammant notre monde,

    Abandonné des dieux…

     

    Je suis la voie des loups,

    Pas de larmes,

    Du sang pour du sang,

    Un regard, Une idée,

     

    Je meurs de toi, Dame en Noir,

    (Je veux être ce Cheval Noir)

    Le Destrier du Diable abandonné,

    Pour ne plus pleurer,

    Pour ne plus souffrir,

    Je meurs de toi, Dame en Noir,

    (Je veux être ce Cheval Noir)

    Le Silencieux Témoin de la Chute,

    Pour être oublié des humains,

    Pour être l’Ombre de la Lumière,

    …Réveiller la Légende du Cauchemar Antique,

    Et galoper dans la négligence des liens, et des souffrances…

    My fall will be for you, 
    My fall will be for you,
    My love will be in you,
    If you be the one to cut me,
    I'll bleed forever,

     

    Si tu veux me tuer,

    Sache que je suis déjà mort,

    Quelqu’un s’en est déjà chargé,

    Il y a bien longtemps,

     

    Mais mon Ange Gardien m’a achevé,

    Aujourd’hui,

    Je n’arrive plus à savoir ce qu’est l’amitié,

    Mais je ne veux plus croire,

    En Amour,

    Confiance,

    Espoir,

    Mais seul mon esprit est mort,

    Mon âme vit en Alphasia,

    Tandis que mon corps en ruine erre dans notre monde,

     

    J’ai toujours rêvé de mourir,

    Mais ce n’était pas la mort que j’ai souhaité,

    A présent,

    Je ne demande qu’à disparaître,

    Disparaître…

     

    Le murmure des vents…

    Me dresse le tableau d’une destination,

    Un paysage sombre,

    Avec des hautes herbes chevauchant des prairies dépourvues de toute présence humaine,

    Non loin d’une grande falaise battue par la violence de la Mer déchaînée,

    (My fall will be for you)

    Ces peintures d’un repos éternel,

    (My fall will be for you)

    Refuge de mon esprit tourmenté,

    (My love will be in you)

    Le Cheval Noir galope ainsi librement,

    (If you be the one to cut me)

    Le Bête est revenue pour piétiner mes larmes,

    (I’ll bleed forever)

    Et conquérir mes nuits…

     

    Oh, Dame en Noir,

    Que jamais tu ne considères le Cheval Noir,

    Oh, mais peux-tu seulement comprendre ?

    Que ses sabots ne s’approcheront jamais de toi,

     

    Jamais un silence n’avait été si fabuleux,

    Entre les Grands veilleurs de la Forêt Ancestrale,

    Où l’homme n’a jamais osé pénétrer,

    Où les âmes en perdition y retrouvent le véritable sens,

    Du mot « Amitié »,

    Façonné par les chaînes des loups,

     

    Ne me donne pas raison,

    N’ai aucune pitié,

     

    La Chouette a mis le feu dans sa forêt,

    Son amour secret l’avait trahit,

    A présent, elle ne vole plus,

    La Beauté n’est plus,

    Et donc,

    L’encre de la Chouette ne se mélange plus aux larmes,

    Et Pourtant,

    La Chouette rêvant de l’enfance cherche toujours l’innocence,

     

    Mais je ne suis qu’un prophète…

    Désirant être ce Cheval Noir,

     

    Je meurs de toi, Dame en Noir,

    (Je veux être ce Cheval Noir)

    Le Destrier du Diable abandonné,

    Pour ne plus pleurer,

    Pour ne plus souffrir,

    Je meurs de toi, Dame en Noir,

    (Je veux être ce Cheval Noir)

    Le Silencieux Témoin de la Chute,

    Pour être oublié des humains,

    Pour être l’Ombre de la Lumière,

    …Réveiller la Légende du Cauchemar Antique,

    Et galoper dans la négligence des liens, et des souffrances…

    My fall will be for you, 
    My fall will be for you,
    My love will be in you,
    If you be the one to cut me,
    I'll bleed forever,

     

    Enterrez-moi,

    O, toi mon Ange Gardien,

    Lève ton épée,

    Et achève-moi,

     

    Enterrez-moi,

    Dans un cimetière oublié, dans une tombe sans nom,

     

    Pas de prière,

    Pas de larme,

    Seulement des épées plantées dans ma chair,

    Je ne suis qu’un mort,

    Un mort qui hurle sa fin,

     

    Enterrez-moi,

    Je ne suis que cendre, cendre, et encore cendre…

     

    Enterrez-moi…

     

    Enterrez-moi,

    J’appartiens à la Lune,

    Elle est ma seule et unique déesse,

    Je suis le Prêtre de la Lune,

    Le prophète qui voit le clair de lune,

    Comme une douce main posée sur son dos,

    La lumière nocturne du soulagement,

     

    Erxalion :

    « Je suis la cendre de l’ombre de la Lumière,

    Je suis le Cristal du Clair de Lune,

    Messager de la Solitude,

    Envoyé par la Lune pour guérir les âmes perdues,

    De leurs liens embrasés par la négligence, et l’abandon,

    Je ne suis qu’un prophète,

    Prêtre de la Lune,

    Tout comme le Cheval Noir,

     

    Mais je pleure de la Chute du Monde, de ma Chute,

     

    Alors que le Ciel pleure pour le Cheval Noir… »

    « Nightmarius VII: Dark Passion PlaySyndrome Faeries - Prologue »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :