• Markarth I : La Conspiration des Parjures - Partie I

    Chapitre I : La Conspiration des Parjures - Partie I

     

    C'était vraiment bien ma veine... A peine je passais les titanesques portes de Markarth qu'une femme se fit assassiner devant moi par un cinglé hurlant un truc du genre "Markarth aux Parjures". Les gardes et moi-même fondirent sur l'homme et l'éliminèrent sans le moindre remord.

    Markarth I : La Conspiration des Parjures

    La zizanie avait atteint son comble en ville. la foule était paniquée, et cela se comprenait : Un homme venait de tuer une femme en plein marché devant une dizaine de personnes. Tu parles d'une ville rassurante ! Très rapidement, les gardes bloquèrent cette partie de la rue en évacuant tout le monde. C'est à ce moment qu'un étrange individu me bouscula en faisant tomber une feuille par terre, avant de me dire "Monsieur, vous venez de faire tomber quelque chose par terre !". N'étant pas stupide, je lui demanda ouvertement ce que cela signifiait, mais l'homme resta bloqué sur lui-même et quitta les lieux. Je ramassa le bout de papier.

    Markarth I : La Conspiration des Parjures

    Je ne resta point dans les parages et me rendis à la taverne histoire de me poser un peu, lire quelques bouquins et ce mystérieux papier que "j'aurais perdu". 

    Ce papier était une invitation que j'accepta volontier.

    Markarth I : La Conspiration des Parjures

    Inutile d'attendre, je me rendis à l'Autel de Talos. Là, l'homme qui m'avait bousculé m'attendait bien et m'expliqua d'emblée la situation.

    Il se nommait Eltrys.  Il recherchait quelqu'un de ma trempe pour résoudre la folie qui hantait Markarth. Cette femme, Margret, avait été assassinée par un homme se prétendant être un Parjure, et c'était justement eux qui semaient la zizanie en Markarth depuis des années en commettant maints crimes. Rattaché à une famille, Eltrys ne pouvait pas enquêter lui-même, mais il me demanda de m'en charger et de lui rapporter tout ce que j'apprenais à propos de toute cette folie afin d'espérer la résoudre.

    J'accepta cette enquête, mais d'abord, j'avais besoin de découvrir les gens d'ici et de faire le tour de la ville.

    Markarth I : La Conspiration des Parjures - Partie I

    « MarkarthLivre - Contes et Symphonies d'Alphasia (Tome 1) : Du Cheval, du Dragon, de l'Oiseau et de l'Océan »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :