• Les Etoiles de Lacrimatica - Chapitre VI: La licorne noire

    CHAPITRE VI:

    La licorne noire

     

    "Beware of unholy fire
    my guardian of the trees
    their flames can't burn the memory
    the wisdom of the kings
    The secret of this forest
    the ride of unicorns
    are treasures of these valleys
    where freedom has its throne
    where love must reign eternally
    avoiding acts of war"

    Luca Turilli

     

    Le lendemain matin, Braltaly nous dévoila les faits de la nuit. La bataille entre les deux troupes militaires des deux royaumes alliés et son intervention afin d’y mettre fin. Ydëlah était sous le choc. Le pire était arrivé: Une guerre est sur le point d’éclater. Mais aucune raison de cette folie ne vînt éclairer l’esprit de la Princesse d’Emeraude, il ne lui restait plus qu’à enquêter sur cette sombre histoire. Mais la résurrection de Drakira resta la priorité de la quête, et avec Braltaly de notre côté, nous avions de fortes chances de trouver le Cœur de Feu et peut-être de mettre un terme à tout cela. Eteignant les dernières braises, nous quittions le campement et repartirent par-delà les bras de la forêt en quête d’un horizon invisible.

     

    Le vent fut soudainement brûlant, c’était comme si nous étions auprès de la gueule d’un volcan. Zaphiro titubait étrangement tandis que nous avancions difficilement contre la fournaise. Pourtant, il n’y avait aucune odeur de brûlé, donc cela ne pouvait pas s’agir d’un incendie. Bralatly semblait anxieux, et cela m’inquiétait grandement venant de lui car cette soudaine tempête n’avait rien de naturelle. Quand à Ydëlah, elle était plongé dans de sombres pensées, elle en avait les larmes aux yeux, et ma douleur pour elle s’intensifia. Braltaly ordonna que l’on arrête notre marche et que nous allions nous cacher derrière un arbre, car les vents violents nous brûlaient le visage. Mais avant de nous exécuter, la tempête de feu disparut subitement, et tout l’entourage redevînt normal.

     

    -Si nous avions un elfe avec nous, il pourrait communiquer avec les arbres pour savoir ce qui se passe ici. Dit Braltaly.

    -Je parle aux animaux, peut-être que si nous trouvions un des résidents de la forêt… Fit Ydëlah.

     

    Tout à coup, un hennissement d’agonie se fit entendre. Braltaly nous invita à le suivre vers la direction des appels. Après avoir contourné quelques arbres et buissons, nous arrivèrent dans une tout petite clairière auprès d’une cascade. Le sol était carbonisé, on pouvait voir des troncs d’arbres tout aussi brûlé, cette clairière ne s’est pas formé naturellement et elle semble toute fraîche. En face de nous, une licorne noire était en larmes. Elle était à terre, et avait de lourdes brûlures auprès du garrot qui descendaient tout le long de sa patte avant gauche. Ydëlah tomba en larmes. Cette partie de la forêt a bien été saccagé et cette pauvre licorne blessé en même temps. Braltaly s’approcha de l’animal agonisant et parvînt à le soigner avec un sort de soin typique des dragons. Car les dragons sont les seuls à bien pouvoir soigner les brûlures, et c’est d’ailleurs le seul sort de soin qu’ils connaissent. Lentement, les brûlures se retirèrent et la licorne fut de moins en moins essoufflé. Aussitôt, la jeune princesse se jeta sur le licorne soulagé et la serra fort dans ses bras, au sol. La licorne lécha la joue d’Ydëlah et nous vîmes une nouvelle amitié se former. Braltaly, ayant observé les dégâts nous entourant, conclut qu’il s’agissait bien de l’œuvre d’un puissant dragon. Mais reconnaissant l’odeur des flammes, il put l’identifier, et il s’agissait de Drakira…

    Les Volinars utilisent le Cœur de Feu sur le continent, Ydëlah ne cessa pas de pleurer. Nous repartîmes laissant la nature reprendre ses droits, avec un nouveau compagnon avec nous.

    « Chroniques Noires: la Légende du Tigrex NoirChroniques Noires: Alliance Drak, la naissance d'une union légendaire »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :