• Chapitre VII : [VULJOTNAAK] Le Mur d'Alduin

    Chapitre VII : [VULJOTNAAK] Le Mur d'Alduin

    Une journée après la fuite de Faillaise en escortant Esbern, nous arrivions à Rivebois afin de faire un point sur la situation vis-à-vis du retour des dragons. Esbern avait beaucoup de choses à nous dire et il n'y manqua point.

    Le dragon noir qui ressuscitait les autres dragons se nommait Alduin. Et, en tant qu'Enfant de Dragon, selon la prophétie, il était de mon destin de l'éliminer. Alduin redonne vie aux dragons afin de réinstaurer leur règne sur toutes les autres races mortelles. Et d'après Esbern, le retour d'Alduin est également le signe de la fin des temps. Personnellement, je pense qu'il divaguait un peu sur ce point-là, mais ayant vue de quoi il était capable, il était évident qu'il ne fallait pas prendre ce dragon à la légère. Esbern nous fit comprendre que nous devions d'urgence retrouver le Mur d'Alduin sur lequel étaient sculptés tous les secrets des ancêtres des Lames, qui détenaient un savoir immense sur les dragons et qui, entre autre, avaient déjà vaincu Alduin dans le passé.

    Chapitre VII : [VULJOTNAAK] Le Mur d'Alduin

     

    Esbern avait localisé le Mur d'Alduin, il se trouvait dans le Temple d'Havreciel, dans la région du Karth, à l'Ouest de Bordeciel. C'est à partir de ces informations que nous nous préparions à partir à nouveau en voyage.

    Nous avons galopé tout le long de la matinée du lendemain afin de parvenir à Karthecime, l'entrée du Temple d'Havreciel. Karthecime était un grand campement de bandits parjures de la région du Karth, demeurant dans de sombres traditions cannibales, le combat était donc inévitable. Or, cela ne se déroula pas comme prévu. De base, nous devions éviter une attaque frontale afin de privilégier l'intrusion parmi eux jusqu'à pénétrer dans la grotte qui débouchait vers le temple. Mais un dragon avait attaqué le campement des Parjures. Ce dragon se nommait Vuljotnaak. Inutile de vous dire à quel point ce fut un véritable merdier sur le champs de bataille. Des dizaines de Parjures tentaient tant bien que mal à lutter contre le dragon, mais la création brûlait sans peine leurs misérables équipement en peau de bête et leurs abris de bois. 

    Chapitre VII : [VULJOTNAAK] Le Mur d'Alduin

    Ils tombèrent tous comme des mouches sous le souffle ardent de Vuljotnaak, puis, la situation tourna rapidement à notre encontre. Etant donné que la majorité des Parjures étaient tombés, le dragon fondit droit vers nous. Je dus user de mes compétences d'Enfant de Dragon pour calmer le jeu. Et tandis que Delphine et Esbern se précipitaient vers la grotte en éliminant quelques Parjures qui restaient, je provoqua en duel Vuljotnaak. 

    Chapitre VII : [VULJOTNAAK] Le Mur d'Alduin

    Nos cris draconiques dessinèrent un terrible débat à l'issue fatale. Et après une dizaine de minutes d'un duel ardent, mon épée acheva Vuljotnaak. Je pris le temps d'absorber son âme avant de rejoindre Delphine et Esbern.

    A l'intérieur de la grotte, les premiers signes architecturaux du Temple d'Havreciel se présentèrent. Esbern nous aidait à avançait en ouvrant quelques ponts grâce à plusieurs jeux de symboles qui devaient protéger le lieu de toute mauvaise intrusion, ce qui, visiblement, semblait avoir plutôt bien fonctionné.

    Chapitre VII : [VULJOTNAAK] Le Mur d'Alduin

     

    Bientôt, une gigantesque salle nous fit face. Un cercle était sculpté au sol avec différents symboles antiques, face à un visage titanesque sculpté sur le mur qui se dressait devant nous. Esbern disait que le passage vers le temple se trouvait derrière la grande sculpture et que j'étais le seul à pouvoir l'ouvrir en versant mon sang dans le sceau creusé à même le sol, sous mes pieds.

    Chapitre VII : [VULJOTNAAK] Le Mur d'Alduin

    Je m'exécuta. Une fois mon sang versé, le sceau s'illumina afin de nous laisser paraître les escaliers nous conduisant droit vers le temple.

    Chapitre VII : [VULJOTNAAK] Le Mur d'Alduin

    De l'autre côté du grand portail derrière les escaliers, les splendeurs architecturales du Temple d'Havreciel nous tendirent les bras. Autant vous dire qu'Esbern était fou de joie, on croirait un enfant. Mais ce qui nous marqua tous était le majestueux Mur d'Alduin. Imposant, il était sculpté de haut-reliefs impressionnants. C'était à travers ces haut-reliefs qu'étaient renfermés tous les secrets des ancêtres des lames vis-à-vis de la solution pour vaincre Alduin.

    Chapitre VII : [VULJOTNAAK] Le Mur d'Alduin

    Le Mur retraçait toute l'histoire de la Guerre des Dragons contre les Lames qui avait conduits, paradoxalement, à leurs disparitions.

    Chapitre VII : [VULJOTNAAK] Le Mur d'Alduin

    Les réponses à nos questions se trouvaient au centre même du Mur. Ici avait été sculptée la façon dont les anciens Parleurs avaient usé pour vaincre Alduin. Esbern lisait le Mur à haute voix. Et d'après sa lecture, les anciens Nordiques avaient utilisé un Cri pour faire tomber Alduin des cieux. Ce Cri semblait être la solution à nos interrogations.

    Chapitre VII : [VULJOTNAAK] Le Mur d'Alduin

    Cela semblait bien certain, nous devions retrouver ce Cri. Bien que nous ignorons tout de lui, que ce soit de ses origines ou son véritable rôle, le Mur d'Alduin était clair. En usant ce Cri, les anciens Nordiques Parleurs avaient fait tomber Alduin des cieux, ce qui précipita sa décadence et mit fin à la guerre. Mais la fin du Mur d'Alduin semblait bien plus inquiétante...

    Chapitre VII : [VULJOTNAAK] Le Mur d'Alduin

    Delphine me demanda alors si, lors de mon voyage, j'avais entendu parler de ce fameux Cri, mais malheureusement, et curieusement, il ne me disait absolument rien du tout. Je lui fit comprendre qu'alors les Grises-Barbes devaient sans doute savoir quelque chose. Elle ne semblait pas être très amie avec les Grises-Barbes, selon elle, et je la rejoins sur ce point, les Grises-Barbes avaient tellement peur du pouvoir de la Voix qu'ils ne l'utilisaient pas et préféraient garder leurs savoir en étant reclus au sommet de la Gorge du Monde. Il est vrai qu'ils ne faisaient rien pour lutter contre la guerre civile, et encore moins contre le retour des dragons qui menaçait chaque jour l'avenir de Bordeciel...

    Pendant ce temps, Esbern continuait sa lecture du Mur d'Alduin et nous fit part de son inquiétude concernant la fin de celui-ci. Le Mur semblait insister sur le fait que le retour d'Alduin pouvait précipiter le monde vers le fin des temps et que l'Enfant de Dragon qui devrait lui faire à ce moment-là devait être le tout dernier.

    Je commençais à comprendre petit à petit pourquoi les dieux d'Alphasia m'avaient envoyé ici...

    « Chapitre VI : Coincé dans la SouricièreChapitre VIII : [PAARTHURNAX] La Gorge du Monde »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :