• Chapitre III : La Lumière de l'Aube

    Je me promenais pénard aux alentours de Blancherive histoire d'explorer un peu les environs, lorsque je tomba sur le campement d'un géant. M'y approchant discrètement, je pilla le contenu du coffre gardé par le géant en train de dormir. Dans ce coffre, je récupéra une mystérieuse orbe que je mis dans la poche. Je m'écarta alors du géant et continua ma promenade quand tout à coup, une voix céleste m'interpella. La voix se présentait sous le nom de Méridia, il s'agissait d'un daedra de la Lumière (dieu en Tamriel). Celui-ci me fit savoir que le fait d'avoir trouvé cette orbe a fait de moi son champion pour une quête particulière. J'accepta cette aventure et ainsi, Méridia m'invita à le rejoindre dans son temple, loin vers l'Ouest.

    Après une longue marche pleine de péripéties, j'arrivais enfin au temple de Méridia.

    Chapitre III : La Lumière de l'Aube

    Au sommet de son temple se tenait sa statue. Elle me demanda alors de déposer son cristal sur le socle au pied de la statue. Après cela, elle me fit part en détails de sa requête. Un nécromancien nommé Malkoran était en train de souiller les âmes des défunts à l'intérieur de son temple, brisant ainsi leur repos. Par respect pour les héros tombés lors de la guerre, elle me demanda de libérer les âmes des tortures subies par le nécromancien en l'éliminant dans les profondeurs du temple. Elle me promit alors une grand récompense, d'ordre divine, au cas où je réussirais dans ma quête. J'accepta en m'enfonça dans les profondeurs du temple.

    Chapitre III : La Lumière de l'Aube

     Le temple de Méridia était un donjon comme un autre, sauf que les âmes profanées étaient réellement coriaces. Diantre ! Que ce fut éprouvant ! Les âmes damnées tenaient bien mes coups de marteau, et maîtrisaient plutôt bien l'épée. On sentait bien qu'il s'agissait d'anciens soldats ayant parcouru maintes guerres et combats. Déjà que je base, je n'étais pas spécialement doué au marteau, mais là j'admets que cette quête m'avait filé du fil à retordre ! Néanmoins, avec une bonne fureur et persévérance, j'eu raison des morts corrompus.

    Chapitre III : La Lumière de l'Aube

    Après quelques énigmes et autres rudes combats entre les salles et les couloirs du donjon sous-terrain, j'arrivais enfin dans la chambre de rituel où sévissait le nécromancien Malkoran.

    Un long et rude duel eu lieu. Le nécromancien était lâche et usait d'une puissante magie, sans parler de ses acolytes damnés qui le protégeaient. 

    Chapitre III : La Lumière de l'Aube

    Mais enfin, après un long combat, je lui asséna le coup de grâce.

    Chapitre III : La Lumière de l'Aube

    Quand tout à coup, son corps prit feu et une ombre noire s'éleva. Menaçante, l'ombre usa de la magie offensive. je compris alors que Malkoran avait damné sa propre âme.

    Chapitre III : La Lumière de l'Aube

    Mais elle ne fit point long feu. Un coup de masse bien placé, et je l'oublia rapidement. 

    Puis vint un moment de calme après les combats, Méridia m'invoqua à nouveau afin de me remercier et de me transmettre sa divine récompense : l'épée Aubéclat.

    Chapitre III : La Lumière de l'Aube

     

     

    « Blancherive II : Absent au CombatBlancherive IV - Les Compagnons : Partie I - Prendre les Armes »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :