• Blancherive VII : Les Compagnons - Partie IV : Dette de Sang

    Chapitre VII : Les Compagnons 

    Partie IV : Dette de Sang

     

    Le décès de Skjor ne stoppa point la vie en Jorrvaskr. Notre compagnon a eu les funérailles qu'il méritait, et déjà, dès que les premières cendres s'envolèrent, on me demanda de partir en quête éliminer quelques bandits alentour de Blancherive. Sans discuter, je m'exécuta. 

    Blancherive VII : Les Compagnons - Partie IV : Dette de Sang

    C'était dans la Tanière de l'Escroc, une petite grotte où se terraient généralement des bandits. Cela devait être une quête simple, mais des membres de la Main d'Argent s'y trouvaient. Comme c'était Aela qui m'y avait envoyé, je me suis dit qu'elle savait qu'ils étaient ici et qu'elle désirait se venger de la mort de Skjor en m'envoyant les éliminer, le tout sans en parler aux autres Compagnons, car chez nous, la vengeance était mal vue.

    Ils périrent tous sans exception. Je ne leur accorda aucune pitié. Ce fut à nouveau un bon carnage.

    De retour à Jorrvaskr, je fus convoqué par Kodlak, le "chef" de Jorrvaskr.

    Le vieil homme savait qu'Aela et moi avions voulu venger la mort de Skjor. Cela n'avait pas leur de lui plaire mais il le comprenait pleinement. Kodlak était un homme réellement admirable, très compréhensif et honorable. Et curieusement, c'était à moi qu'il voulait se confier et me faire part d'une tâche de la plus haute importance. Il me parla de la lycanthropie dont bénéficiaient les membres du Cercle. Pour certains, il s'agissait d'une trahison de sorcières, pour d'autres, d'une bénédiction de leur part, malgré l'interdiction de se rendre à Sovngarde après la mort. Ce qui était sûr, c'est que Hircine, Deadra de la Chasse, avait la main mise sur ceux étant dépendant de la lycanthropie, et en cela, après leur mort, ils devaient chasser éternellement en compagnie de Hircine. Kodlak ne voulait pas d'une éternité pareille. Il voulait rejoindre ses ancêtres en Sovngarde. Je le compris pleinement. Il cherchait donc un moyen d'avoir le choix entre la Chasse Eternelle et Sovngarde pour repos de l'âme après la mort. Et il pensait avoir trouvé la solution : Frapper à la source même de la malédiction. Il suffisait d'anéantir les sorcières qui avaient trahi les Compagnons d'antan. C'est à moi qu'il demanda cette tâche.

    Blancherive VII : Les Compagnons - Partie IV : Dette de Sang

    C'était au Coven du Glenmoril que se terraient les sorcières. Je m'y rendis sans plus attendre.

    Blancherive VII : Les Compagnons - Partie IV : Dette de Sang

    Une fois encore, le sang coula dans une violence extrême. Ces ignominies étaient immondes et redoutables. Il y en avait 4 en tout et aucune de survécu. Je récupéra leurs têtes et leur trésor et retourna vers Jorrvaskr.

    Blancherive VII : Les Compagnons - Partie IV : Dette de Sang

    Mais une fois de retour à Jorrvaskr, ce fut la catastrophe. La Main d'Argent a enfin eu le courage d'affronter les Compagnons de face, et en plein jour. L'offensive fut grande, les gardes de Blancherive ont agit trop tard, il n'y avait que les Compagnons pour se défendre contre leur ennemi éternel.

    Tous les fragments du Wuuthrad avaient ainsi été volé.

    Et Kodlak était mort.

    Blancherive VII : Les Compagnons - Partie IV : Dette de Sang

    « Blancherive VI : Les Compagnons - Partie III : La Main d'ArgentBlancherive VIII : Les Compagnons - Partie V : Pure Vengeance »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :