• votre commentaire
  • Ceci est le plus grand conte épique des océans,

    Narrant notre périple, notre exil par-delà les mondes infinis,

    En quête de l'arme capable de nous rendre notre Trône des Océans en Alphasia,

    Et cette arme antique, nous l'avions trouvé dans le monde de Midgard,

     

    Nous avons trouvé le légendaire navire Atlanteus,

     

    A PROPOS :

    Cet épisode marque un tournant décisif dans la série des Rhapsodies d'Alphasia. Il sera le premier fragment d'un diptyque mettant en avant la Révolution et l'Insurrection du peuple libre. De ce fait, le texte "La Ruine Fatidique du Palais Militaire et du Serpent Carew" a été publié dans le groupe Comité de Mobilisation Rennes 2 en tant qu'hymne de la Révolution et de l'Insurrection.

    Ce premier fragment concerne la piraterie avec le retour du Roi des Océans en Alphasia.

    Si vous avez écouté la playlist de l'épisode, vous vous rendrez rapidement compte que les textes sont majoritairement inspirés du groupe de Pirate Metal Alestorm.

    Voici le sommaire de l'épisode :

    -I/ Back Through Space IV
    -II/ Atlanteus - The Greatest Epic Tale of the Oceans
    -III/ Steampunk Leviathan
    -IV/ Death Before the Mast - Part III
    -V/ WarSea 5009 (The Battle of the SeaThrone)
    -VI/ Soif !
    -VII/ La Ruine Fatidique du Palais Militaire et du Leviathan Carew
    -VIII/ We Are Pirates (Traduction de ORDEN OGAN)
    -IX/ And We'll Set Sails From Golden Age to Eternity
    ---
    -X/ Treasure Island (Traduction de Running Wild)

    -XI/ Death Before the Mast (Drunk Edition)

     

     


    votre commentaire
  • Aucune Histoire ne se Termine ni ne Commence

    Aucune Histoire ne se Termine ni ne Commence

    Erxalion :

    [Un livre se ferme. Celui contant la décadence de Bramor. Oui, tout est fini pour ce royaume. Ici, l'histoire s'arrête pour vous. Désormais, c'est à vous de voyager ailleurs afin de suivre les événements des Iles du Sud. Du moins, si elles sont toujours nommées ainsi...]

     

    Vulkur' Nÿr :

    "Le Sortilège de l'Hiver Eternel m'a paralysé sur ce trône,

    Mais je peux toujours alimenter la flamme de la torche..."


    votre commentaire
  • Battle of the Coming Winter, Battle of the Torches Winter

    Erxalion :

    "Les bannières des Maisons et Seigneuries font danser leurs symboles au gré des jeux du vent... Le Silence règne en maître sur les verdoyantes plaines de Bramor ou bientôt le sang et les cadavres fonderont le plus grand cimetière de l'histoire du Royaume du Sud... L'horizon est chaud ! Les flammes du ventre de la Terre martèlent sur des tambours de guerre les hymnes les plus violents du monde. La grande Bataille de Bramor va commencer... Signant la fin de ce grand Royaume instauré il y a des siècles par de simples marins, voyageurs et commerçants...

    Mais l'Histoire ne cesse jamais de s'écrire..."

     

    Les Armées :

    "Pour l'honneur, pour les enfants, pour l'Histoire !"

     

    Maëroth :

    "L'aube ne se lèvera pas pour le Premier Sang,

    La Bataille de notre avenir ce joue ici,

    Les dieux nous ont abandonné et les anges n'entendent pas nos prières,

    Le Roi est malade, mais notre honneur le guérira pour l'Eternité,

    Les fidèles seigneuries forgeront avec nous l'Histoire des Hommes,

    Il est temps d'écrire nos combats !

     

    Les Cors de Guerres infernaux répondent à nos Carnix d'acier,

    La fureur de combattre est libérée,

    Le Premier Sang coule la Nuit du Matin,

    O, Frères et Soeurs, élancez-vous sur les plaines verdoyantes,

    Jetons-nous dans le Feu,

    Notre sang sera celui du cimetière du crépuscule,

     

    La Charge de la cavalerie martèle les plaines,

    Et pulvérise leurs verdures,

    La terre se soulève par la fureur effrénée de nos chevaux de guerre,

    Le sol tremble et la bataille commence avant l'aube,

     

    Leurs légions démoniaques façonnent un mur de lances et de hauts boucliers,

    Le Raz-de-marée Cavalier face au Mur de Lames,

    Le Grand Galop charge le Rempart - Premier Sang !

    Les légions démoniaques maintiennent le mur de lances et de hauts boucliers,

    Premier Sang ! Les chevaux tombent mais l'espoir de se relever persiste,

    Le choc des lames se dessine enfin,

    La bataille a commencé.

     

    Le mur se brise petit à petit avec les premiers cadavres,

    La férocité des combats s'accroit,

    La verdure des plaine disparait déjà au nom de la boue, de la sueur et du sang,

    Les dieux observent la bataille, spectateurs d'un opéra,

    Et les cieux commencent à s'illuminer aux premières lueurs de l'aube,

     

    Matinée de feu et de sang, de larmes et d'agonie,

    Les stratégies chorégraphient la danse des combats,

    Un spectacle de mort se déroule,

    Ainsi s'écrit l'Histoire du Monde,

     

    Dans la fureur épique des conflits des rages foudroyantes,

    Les contes de batailles s'écrivent par le sang, la sueur et les larmes,

    Le Panthéon des Héros sculpte de nouveaux noms et statues,

    Et de nouvelles chansons et rhapsodies seront jouées dans les cours des rois,

    Ainsi s'écrit l'Histoire des Mondes et l'Histoire ne cesse jamais de s'écrire...

     

    Tout avait commencé avec un petit groupe de marins et commerçants,

    Puis, au fil des siècles, le Royaume a construit ses murs et ses alliances,

    Et aujourd'hui sa propre histoire l'a rattrapée et le rappelle,

    Le grand dragon s'est réveillé - Vulkur' Nÿr réclame son trône !

     

    Les armées du Sud sont poussées vers la forteresse,

    Les légions démoniaques avancent, le feu approche,

    Tenez les lignes, soeurs et frères ! Le Feu ne passera pas !

    Nous sommes le Sud, nous sommes les Iles !

     

    La fierté et l'honneur hurlent leur fureur,

    Les épées se brisent dans leurs danses,

    Les armures d'argent ensanglantées s'empilent,

    Et les flammes mordent les murs de la forteresse,

     

    La furie du grand dragon Vulkur' Nÿr s'abat sur nous,

    Nous ne pouvons plus faire face, nous devons nous aider de nos murs,

    Retranchons-nous dans la forteresse - Faites rugir l'artillerie !

    Le siège de la cité est fait alors que le soleil est haut dans le ciel,

    Ce soir, la bataille prendra fin lorsque l'une des deux armées sera en cendres...

     

    Dans la fureur épique des conflits des rages foudroyantes,

    Les contes de batailles s'écrivent par le sang, la sueur et les larmes,

    Le Panthéon des Héros sculpte de nouveaux noms et statues,

    Et de nouvelles chansons et rhapsodies seront jouées dans les cours des rois,

    Ainsi s'écrit l'Histoire des Mondes et l'Histoire ne cesse jamais de s'écrire...

     

    Il est trop tard pour prier les dieux,

    Alors signons notre décadence dans la gloire de la bataille ultime,

    Le ciel illuminé est témoin du crépuscule d'un règne,

    Ce soir, l'Hiver Eternel emprisonnera le Dragon sur notre trône,

     

    Ce soir...

    La Torche Antique brûlera dans le Coeur gelé de l'Hiver Eternel...

     

    Notre décadence nous fait face !

    Vulkur' Nÿr brise nos murs, les démons sont dans la cité,

    Les catapultes, balistes et canons ont été brisés,

    Nous ne sommes plus que des centaines face à des dizaines de milliers,

    La forteresse tombe, les âmes s'envolent, le royaume s'écroule..."

     

    Les Armées :

    "Pardonnez-nous, O Roi..."

     

    Maëroth :

    "Pardonnez-moi, O Père..."

     

     Roi de Bramor :

    "Le Murmure du Repos m'appelle... Sur mon lit de mort, je voulais vous souhaiter une heureuse destinée... Mais ma mort accompagne celle de tout ce qui touche à ma vie... Mon peuple, mon royaume, mes enfants... Aucun ange ne me tend ses bras, peut-être que les mythes disaient vrais ? Ils n'existent probablement pas... Les voies de la Voûte Galactique se dressent à moi pour un voyage éternel mais je voulais le Repos, pas l'Aventure... Pourquoi les routes célestes me guident vers les étoiles ?"

     

    Maëroth :

    "Dans la fureur épique des conflits des rages foudroyantes,

    Les contes de batailles s'écrivent par le sang, la sueur et les larmes,

    Le Panthéon des Héros sculpte de nouveaux noms et statues,

    Et de nouvelles chansons et rhapsodies seront jouées dans les cours des rois,

    Ainsi s'écrit l'Histoire des Mondes et l'Histoire ne cesse jamais de s'écrire...

    L'Histoire ne cesse jamais de s'écrire..."

     

    Faeroth :

    "J'ai entendu vos cris de guerre.

    L'Hiver Eternel a enveloppé tout le royaume,

    Mais rien n'a pu échapper à votre décadence,

    Par conséquent, je vous jure de revenir lorsque le chemin de l'éternité me le permettra,

    Les flammes infernales sont sur le trône des Iles du Sud,

    Mais elles sont enfermées dans notre sortilège de glace.

    Alors sachez donc,

    Je reviendrai à un moment de l'éternité,

    Avec une armée des civilisations galactiques,

    Et je brisera mon propre sort,

    Pour abattre le Dragon et renvoyer ses démons,

    Et enfin reprendre le trône afin d'instaurer un Royaume Nouveau !"

     

    Des échos provenant des étoiles :

    "Nous entendons notre retour primordial,

    Alors, les Dieux Pères d'Alphasia nous rendront Grâce."

     

    Etherius :

    "La Fin d'une Histoire est le Prologue d'une suivante ; Par conséquent, aucune Histoire ne commence ni ne se terminer."


    votre commentaire
  • For the Greatest Ride of the Worlds

    For the Greatest Ride of the Worlds

    Maison Stark : "Winter is Coming"

    [Maëroth, témoin du sortilège hivernal qui frappe petit à petit les Iles du Sud afin de les sauver de la destruction, refuse catégoriquement de ne pas combattre les démons. Il se veut Héros et Roi du Royaume des Iles du Sud et désire accomplir les plus grands exploits pour décrocher ces titres. Mais l'Hiver Eternel vient et maints alliés acceptent que le temps se fige pour une période indéterminée plutôt de risque que les flammes ne dévorent à jamais leurs histoires. 

    L'Hiver Eternel est le sortilège qui a pour but de préserver le Royaume afin de le sauver de la destruction. Mais des Maisons et Seigneuries refusent l'attente et veulent continuer le combat.

    Ainsi, c'est à Bramor, Capitale du Royaume des Iles du Sud, que va se jouer la bataille finale.

    Déjà, les armées du Sud se sont assemblées à la défense du Royaume, attendant l'arrivée imminente du Dragon Vulkur' Nÿr et de son armée de démons...]

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique